新宿駅小田急百貨店 / Shinjuku Odakyū Department Store

 

 

Au dessus de la gare de Shinjuku on trouve un immense centre commercial (comme c’est le cas de toutes les grosses stations à Tokyo). Il s’agit du Odakyū Departo que j’ai pris pendant des années pour un simple centre commercial, un peu comme Auchan ou Carrefour en France. Hé bien il n’en est rien ! Enfin si, mais non ! Bon, c’est bien un centre commercial mais Odakyu n’est pas une marque de magasin à la base, et c’est ça qui est intéressant car c’est un exemple typique du modèle économique japonais. En fait il s’agit au départ d’une compagnie ferroviaire !

 

La Odakyū Electric Railway Co., Ltd. (小田急電鉄株式会社) exactement. Elle a été fondé en 1910 ! A partir de 1922 elle fait la liaison entre Odawara et Tokyo son véritable nom à l’époque était « Chemin de fer express d’Odawara » (小田原急行鉄道株式会社) soit « Odawara Kyūkō Tetsudō Kabushiki-gaisha« . En 1927 elle ouvre une ligne directe à double sens et entièrement électrifiée depuis Shinjuku (ce qui n’est pas courant encore au Japon, on est quand même 1927) et des milliers de gens vont l’emprunter quotidiennement, la ligne devient très vite populaire et pour aller plus vite au lieu de dire le nom complet, les gens raccourciront par « Oda-kyu » et c’est resté ainsi !

 

Au fur et à mesure de l’expansion du traffic et du nombre de ligne la gare de shinjuku a grossit et Odakyu y a ouvert un magasin où les voyageurs pouvaient trouver bon nombres d’articles de première nécessité et au fil du temps ça a grossit. D’ailleurs apparemment les affaires ont bien marché pour la compagnie Odakyu car aujourd’hui elle possède plus d’une centaine de sociétés diverses et variées dont plusieurs compagnies de bus dont les bus Odakyu, les grands magasins donc, et beaucoup d’hôtels dont entre autres le Hyatt Regency Tokyo ! Voilà comment au Japon, une petite compagnie finit par devenir une pieuvre tentaculaire qu’on appelle « zaibatsu » (財閥) présente dans pratiquement tous les domaines de l’économie.

 

Pour écrire ce bref article j’ai eu recours à wikipédia (pour les dates en fait) et j’ai trouvé des différences entre les pages en français, en anglais et en japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *